L’enfant de la lune a rejoint les étoiles

C’est fou comme, par moments, la vie parvient à vous couper le souffle un peu comme un grand coup de poing mis dans la rate. C’est un peu ce que j’ai ressenti lundi soir en apprenant la mort de Sya Styles. Finalement à l’annonce de sa mort, c’est un peu une partie de mon enfance et de mon adolescence qui s’est envolée. En créant la Psy4, Sya Styles et ses compères ont en effet marqué durablement la scène rap marseillaise et produit nombre de classiques dans les années 90 et 2000. Même si leurs derniers albums s’écartaient assez de ce qui fut leur crédo initial, ils resteront comme un groupe de rap important à Marseille.

Sya Styles était l’homme de l’ombre, celui que l’on connaissait le moins mais celui sans quoi rien n’aurait été possible. C’est, effectivement, lui qui a fondé le groupe et c’est lui qui composait les instru sur lesquelles Alonzo, Vincenzo et Soprano se donnaient à cœur joie. Caution musicale du groupe, Sya Styles n’était pas pour autant étranger aux différents thèmes abordés par la Psy4. Ainsi, il a durablement marqué l’univers des DJs rap et sa perte est grande pour le rap français. Lire la suite