Pourquoi dire que les terroristes font le jihad est un non-sens absolu

Comme l’écrivait Albert Camus dans La Peste, « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». A la lumière de cette maxime, l’usage que les médias et la doxa font du mot jihad est édifiant. Si l’on écoute un peu la radio, regarde un peu la télé ou lit un peu les journaux, on comprend assez vite que le terme jihad est compris et utilisé pour signifier terrorisme islamiste ou lutte armée. Et pourtant, dans la tradition musulmane ce mot ne signifie nullement ceci. Analyse d’une méprise qui est désormais ancrée profondément dans l’inconscient collectif. Lire la suite